AccueilActualitésA la uneLe Centre Humanitaire Paris-Nord

Le Centre Humanitaire Paris-Nord


03.11.2016

HISTOIRE ET CONTEXTE

Depuis bientôt deux ans, Paris au même titre que le reste de la France est traversé par des flux migratoires inédits. En dépit des nombreuses mises à l’abri et des solutions d’hébergement proposées – l’association EMMAÜS Solidarité gère elle-même 5 CHU destinés aux migrants à Paris et en Ile-de-France – les campements sont de plus en plus importants laissant les personnes à la rue dans des conditions inhumaines.

Relire le communiqué de l’association EMMAÜS Solidarité du 9 juin 2015  » La situation des migrants à Paris appelle en urgence un traitement humain digne. »

L’objectif du centre d’accueil Paris nord est donc de permettre une prise en charge des migrants primo-arrivants au fur à mesure de leurs arrivées sur Paris, afin d’offrir une alternative décente et de mettre fin aux campements de rue.

Depuis janvier 2015, l’association EMMAÜS Solidarité a mis en place une maraude spécialisée consacrée au repérage, à l’évaluation et à l’orientation des migrants les plus vulnérables présents dans les différents campements de la capitale, a présenté un projet visant à assurer la gestion d’une telle structure et a été sélectionnée pour en être le principal opérateur. Pendant trois mois, la Ville de Paris, l’Etat et EMMAÜS Solidarité ont travaillé ensemble pour établir un projet social et se sont accordés sur un protocole d’accord, définissant le rôle et l’implication de chacun, signé le 16 septembre dernier.

bulle

FONCTIONNEMENT

Ce lieu d’accueil humanitaire devra faire face à un triple enjeu : accueillir les personnes migrantes au fur et à mesure de leurs arrivées, garantir à chacun d’entre eux une prise en charge digne et de qualité permettant la satisfaction de leurs besoins vitaux, et assurer la fluidité des orientations vers les dispositifs de prise en charge de plus longue durée, le temps que leur demande d’asile soit instruite.

Pour ce faire, il est organisé de la façon suivante :

Un « pôle accueil » (La Bulle) situé dans le 18ème arrondissement qui pourra orienter dans la journée les personnes accueillis vers deux structures de mise à l’abri rapide :

– Un centre de mise à l’abri temporaire (La Halle) destiné à accueillir les hommes majeurs isolés avec 400 places, sur le même site. Le séjour durera 5 à 10 jours le temps que l’Etat propose une orientation adaptée à la situation personnelle, sanitaire et administrative de chaque personne accueillie.

– Un centre d’hébergement d’urgence de plus de 400 places situé à Ivry-sur-Seine, et destiné à accueillir les publics vulnérables (familles, femmes enceintes, femmes isolées) ;

Un « pôle santé » proposera aux publics un accompagnement médical sur le plan physique et psychologique ;

Un « magasin », lieu de stockage de vêtements, de kits d’hygiène et de linges, redistribués gratuitement, auprès des personnes hébergées dans l’espace de mise à l’abri temporaire ;

Une « laverie », gérée par les équipes bénévoles du centre et à disposition des personnes hébergées

Un « pôle transport » afin d’assurer les navettes entre les deux sites, ainsi qu’entre le site de Paris Nord et l’ensemble des dispositifs, à Paris et en France, ayant vocation à héberger ensuite les personnes accueillies

LE CENTRE HUMANITAIRE DE PARIS-NORD

Chaque jour, le centre d’accueil humanitaire accueillera et orientera dans la Bulle, de manière inconditionnelle 50 à 80 personnes, de 8 heures à 20 heures. Sous la bulle d’accueil, une structure gonflable de 900 m², ils bénéficieront de pré-évaluations sur la base de déclarations permettant de les orienter vers un dispositif adapté à leur situation. Ils accéderont également à toutes les informations nécessaires sur leurs droits et démarches, grâce à de la documentation sur le parcours d’asile en France, traduites en anglais, en arabe littéraire, en pachto, en dari et en tigrinya.

Les migrants, hommes isolés, souhaitant s’inscrire dans une démarche de demande d’asile en France se rendront dans l’espace d’hébergement temporaire, sous une halle de 10 000 m² sur 2 niveaux, pour une période de 5 à 10 jours. Cet espace dispose de 400 places pour hommes migrants majeurs isolés et primo-arrivants. Il peut donc héberger près de 1500 personnes par mois. Il est divisé en 8 ilots de 50 places, dotés chacun de sanitaires (1 douche, toilette et lavabo pour 8 personnes, au-delà des normes du Haut Comité pour les Réfugiés), d’un espace de bureaux pour les travailleurs, d’un réfectoire/salle d’activités et de chambres équipées (lits, prises électriques et armoires individuels) pouvant héberger 4 personnes. L’ensemble de ces espaces disposent d’un chauffage électrique. Chaque ilot est géré par une équipe de salariés permanente et dédiée qui garantira aux bénéficiaires l’accès aux besoins vitaux (hygiène, alimentation, hébergement), aux différentes activités, et le suivi de leur dossier.

Grâce au soutien de l’Agence Régionale de Santé (ARS), le pôle « santé » fonctionnera de manière quotidienne avec des équipes médicales du  SamuSocial de Paris qui proposeront à tous les migrants qui le souhaitent un bilan de leur état de santé et des premiers soins. Cette offre est complétée par la présence de l’association Médecins du Monde et des EMPP (Equipes Mobiles Psychiatrie Précarité), qui pourront proposer des consultations en portant une attention particulière à la prise en charge des traumatismes psychologiques. Ce pôle répondra aux petites blessures et autres besoins du quotidien, en effectuant une veille sanitaire et en orientant les réfugiés vers le dispositif de droit commun en cas de maladie grave, d’infection ou de besoin d’examens approfondis. La prise en charge sur le volet psychologique sera rendue possible  par la présence d’interprètes.

A l’issue de la durée d’hébergement de 5 à 10 jours, les personnes seront orientées vers des centres d’hébergement adaptés à leurs situations sur l’ensemble du territoire national : CHU migrants (Centre d’Hébergement d’Urgence), CAO (Centre d’Accueil et d’Orientation), CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile) ou encore la plateforme nationale des réfugiés (plus de 600 communes volontaires).

LES RESSOURCES

Pour assurer le fonctionnement de l’ensemble du dispositif, une équipe de 200 salariés a été recrutée par EMMAÜS Solidarité à la suite d’un partenariat inédit avec des antennes locales de Pôle emploi et une association locale d’insertion. 117 salariés seront dédiés au fonctionnement du centre situé aux abords de la Porte de la Chapelle. Ces derniers ont pu bénéficier de plusieurs sessions de formations spécifiques, encadrées par EMMAÜS Solidarité, l’Agence Régionale de la Santé ou encore l’OFPRA.

En complément des activités assurées par les professionnels du centre, une série de missions seront confiées à des bénévoles. Un appel au bénévolat a été lancé en septembre dernier. Un premier « speed dating » a été organisé à la Mairie du 18e arrondissement et a permis de présélectionner plus de 400 personnes qui interviendront aux côtés des équipes salariés : des Parisiens de tous âges, tous milieux professionnels, toutes origines se sont pressés pour venir donner de leur temps, allongeant les files d’attente d’inscription pour les missions d’animateur sportif, de régulateur, de traducteur, de magasinier ou encore d’accompagnateur. Ils seront au total 50 présents sur site quotidiennement, pour accompagner les équipes professionnelles d’EMMAÜS Solidarité dans la prise en charge des réfugiés.

Pour apporter votre aide benevolat-da@emmaus.asso.fr

 

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone