AccueilActualitésArchivesLes exilés du « 107 »

Les exilés du « 107 »


Depuis le 17 janvier, l'ancien Hôpital Saint-Lazare, situé au 107 rue du Faubourg Saint-Denis à Paris, accueille des exilés afghans ou kurdes, contraints de vivre dans la rue. Mis à disposition par la Mairie de Paris, ce centre d'hébergement éphémère est géré et animé sur les fonds propres de l'Association Emmaüs. Chaque jour, 100 exilés y trouvent refuge pour la nuit et ce, jusqu'au 31 mars prochain.

26.03.2010

Le centre d’hébergement ouvre ses portes tous les jours de 17h à 9h le matin. L’équipe du « 107 » est composée d’une douzaine de personnes (une chef de service, une responsable des bénévoles, des travailleurs sociaux, huit agents d’accueils, deux compagnons), qui travaillent sur deux plages horaires, le matin et le soir. La capacité d’accueil des lieux étant limitée, les équipes sont confrontées régulièrement à des problèmes d’affluence.

Chaque jour, des bénévoles participent au service des petits-déjeuners. Le soir, 4 ou 5 autres viennent partager la soirée pour la rendre plus conviviale. Tous les jeudis soirs, un repas communautaire est préparé par les Afghans. Cette initiative favorise les échanges et la fraternisation.

Les personnes accueillies dans ce centre d’hébergement sont meurtries par la situation politique de leur pays, et par leur arrivée sur le territoire français. Un diagnostic* précis a été établi par la direction du Territoire Paris 10/11 de l’Association Emmaüs. Il révèle que 2/3 des personnes accueillies à l’hôpital Saint-Lazare sont en capacité de demander l’asile (ils ont une autorisation provisoire de séjour et sont en procédure Dublin) et un hébergement. Mais les places manquent pour les accueillir…

Protéger et orienter : Afin de garantir de bonnes conditions d’accueil, l’Association Emmaüs a mis en place différents partenariats avec d’autres associations : Médecins du Monde et Médecins sans Frontières ont notamment apporté leur soutien sanitaire en assurant un suivi individualisé des personnes accueillies, tandis qu’une association, créée par des professeurs bénévoles diplômés, aide quotidiennement les Afghans dans l’apprentissage du français.

Avec le Kiosque, la « mission humanitaire » et le petit-déjeuner sur le Quai de Valmy servi tous les matins depuis juillet dernier, l’Association Emmaüs met tout en oeuvre pour protéger et orienter ces jeunes hommes, et trouver une solution d’hébergement digne et pérenne.

—————————————————————————–

* La direction du Territoire Paris 10/11 de l’Association Emmaüs a réalisé deux diagnostics auprès des exilés hébergés à l’Hôpital St Lazare et de personnes restées aux abords du Canal St Martin.

Télécharger les résultats.

diagnostic_canal_saint_martin(http://www.association.emmaus.fr/media/pdf/Diagnostic-Canal-St-Martin-Asso-Emmaus.pdf)
diagnostic_hopital_saint_lazare(http://www.association.emmaus.fr/media/pdf/Diagnostic-Hopital-St-Lazare-Asso-Emmaus.pdf)

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone