AccueilActualitésArchivesLe Collectif hausse le ton !

Le Collectif hausse le ton !


A la veille de la fin du plan hivernal et de la reprise des expulsions locatives, les 31 associations unies tirent la sonnette d'alarme.

03.03.2010

Dans un contexte de crise sans précédent tant sur le front du logement qu’en matière de fragilisation des ressources des ménages, la fin de la trêve des expulsions, comme la fin du plan hivernal, risquent de renvoyer des milliers de personnes à la rue. Pour éviter de telles catastrophes sociales, le collectif appelle à la mise en place d’une action forte et immédiate de la part des pouvoirs publics.

Le mercredi 3 mars, le collectif a publié son 5e baromètre, un outil qui mesure la mise en oeuvre des 100 mesures qu’il juge prioritaires et urgentes en matière de gouvernance, de prévention, d’hébergement et de logement des personnes sans abri et mal logées.

A l’issue de la conférence de presse organisée dans un centre d’hébergement de l’Association Emmaüs (127 rue du Faubourg st Honoré), une délégation composée de membres des différentes associations du collectif (Fondation abbé Pierre, Les Enfants de Don quichotte, Le Collectif les Morts de la rue, Emmaüs France, l’Association Emmaüs, l’Uniopss, La fédération des Pact, ATD, La Ligue des droits de l’Homme…), a souhaité remettre le baromètre aux Ministres concernés, rassemblés ce mercredi à l’Elysée pour le conseil des ministres.

Le groupe, accompagné de journalistes, a été arrêté par la police à proximité du Palais de l’Elysée. Encerclés par les forces de l’ordre, les représentants des différentes associations ont exprimé leur surprise de ne pouvoir remettre un simple courrier au Président de la République et aux ministres concernées par les problématiques soulevées par les associations qui composent le collectif. Après ½ heure d’attente et de pourparlers, une délégation de trois personnes a pu s’avancer et remettre à la loge ouest de l’Elysée le courrier qui devrait être remis au cabinet du Président de la République.

Les membres du collectif, encadrés de près par les forces de police, ont regagné le métro avant de se disperser.

Les associations souhaitent que leurs demandes soient entendues et appellent à une manifestation le samedi 13 mars prochain à 15h, Place de la République à Paris pour demander l’arrêt des expulsions locatives et la création de logements sociaux.

Les 31 membres du collectif :

Advocacy France, Association des Cités du Secours Catholique, Association Emmaüs, Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, ATD Quart Monde, Centre d’action sociale protestant (CASP), Collectif Les Morts de la Rue, Comité des Sans Logis, Croix marine, Croix-Rouge française, Emmaüs France, Enfants de Don Quichotte, Fédération des Associations pour la Promotion et l’Insertion par le Logement (FAPIL), Fédération de l’Entraide Protestante, Fédération Française des Equipes Saint-Vincent, Fédération des Pact, Fédération nationale Habitat & Développement, Fédération Nationale des Associations d’Accueil et de Réinsertion Sociale (FNARS), Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et les Gens du voyage (FNASAT-Gens du voyage), Fondation Abbé Pierre, Fondation de l’Armée du Salut, France Terre d’Asile, Habitat et Humanisme, Les petits frères des Pauvres, Ligue des Droits de l’Homme, Médecins du Monde, Secours Catholique, Union Nationale des Amis et des Familles de Malades Psychiques (UNAFAM), Union des professionnels de l’hébergement social (UNAFO), Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ), Union Nationale Interfédérale des oeuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (UNIOPSS).

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone