AccueilActualitésArchives2010, Sous les ponts de Paris

2010, Sous les ponts de Paris


"Sous les ponts de Paris, lorsque descend la nuit,... Ils se faufilent en cachette, pour trouver une couchette...", la célèbre chanson de 1914 reste près d'un siècle plus tard d'une actualité brûlante.

06.01.2010

En cette nouvelle année 2010, encore, les ponts de Paris, servent d’abri à des centaines de sans-logis, à ceux qui, à défaut de chambrette, s’installent dans ces hôtels des courants d’air.

En cette nouvelle année 2010, encore, des dizaines de salariés, de bénévoles, doivent se démener pour trouver un lit, une place, un duvet, pour ne pas laisser des êtres humains dormir à même le sol quand la neige couvre les trottoirs.

En cette nouvelle année 2010, encore, les associations luttent au quotidien pour soutenir les personnes qui frappent à la porte. L’Association Emmaüs a ouvert à Paris 7 centres de mise à l’abri pour permettre de dormir avec un peu de chauffage et avec un peu mieux qu’un simple carton dehors, dans le froid de l’hiver.

En cette nouvelle année 2010, une question toujours lancinante : Pourquoi ? Comme si on ne pouvait pas prévoir. Comme si le froid et l’hiver n’arrivaient pas chaque année. Comme si les places créées cet hiver n’étaient pas nécessaires toute l’année. Comme si c’était impossible de créer les 2010 places d’hébergement qui manquent dans la capitale, pour accueillir celles et ceux qui sont dans les rues ou sous les ponts.

En cette nouvelle année 2010, nous voulons crier notre révolte face à cette situation. Nous voulons partager notre combat et notre espoir qu’un autre monde est possible.

Le 22 janvier 2010, à l’occasion du 3ème anniversaire de la mort de l’Abbé Pierre, nous prendrons le petit-déjeuner sur le quai de Valmy, là où sont installés plusieurs centaines de sans-abri. L’Abbé Pierre aurait bravé le froid pour être à leurs côtés. Ce sera les voeux de l’Association Emmaüsi: que personne ne soit plus jamais condamné à demeurer sous les ponts de Paris !

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone