AccueilActualitésArchivesLe Paris des Afghans, parution d’une étude

Le Paris des Afghans, parution d’une étude


« Je ne vis pas comme un être humain ici et je ne peux pas retourner dans mon pays et auprès des miens ». « Qu’est-ce que les droits de l’homme ? Ici, on ne meurt pas qu’une fois comme en Afghanistan, on meurt toutes les secondes. Si j’ai commis un crime qu’on m’amène en prison ! » Ce sont avec ces mots que des jeunes afghans décrivent leur situation à Paris dans une étude publiée par France terre d’asile et Emmaüs solidarité.

15.02.2012

Ces Afghans se retrouvent pendant des mois dans les zones grises de l’asile : ni expulsables ni admis au séjour en France, ils deviennent des précaires sans papiers et errants pour lesquels les trottoirs du 10e arrondissement de la capitale et les centres d’hébergement d’urgence sont devenus les seuls refuges. Malgré les multiples condamnations des juges européens et nationaux sur les conditions d’accueil de ces demandeurs d’asile et la mise en œuvre déloyale du règlement Dublin II, l’Etat persiste à se maintenir dans l’illégalité et, surtout, à maintenir ces jeunes dans un régime d’invisibilité indigne. Entre déni de droits et démantèlement des lieux de fixation, la brutalité de l’Etat ne semble poursuivre qu’un seul objectif : transformer ces demandeurs d’asile en clandestins en transit plutôt qu’en transition.

Cette enquête de terrain de 100 pages sur la situation des exilés afghans du 10e arrondissement de Paris est réalisée à partir de l’expérience du Kiosque, un service d’accueil, d’orientation et d’aide administrative, financé entièrement par la Mairie de Paris et géré par France terre d’asile et Emmaüs solidarité pour apporter une réponse humaine et administrative à ce public. Elle décrit et dénonce les effets dramatiques et absurdes de la politique française qui s’apparente à un renoncement à notre devoir de protéger les personnes persécutées. L’extrême précarité de ces personnes sur le territoire parisien vient nous rappeler l’absolue nécessité de prévoir un hébergement adapté aux demandeurs d’asile placés sous le règlement Dublin II et de mettre en place une procédure loyale et juste. Au moment où l’Union européenne discute de l’avenir de l’asile en Europe, cette étude souligne enfin les incohérences du régime d’asile européen ainsi que l’impact sur les droits fondamentaux des personnes qui demandent une protection internationale.

Télécharger l’étude

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Email this to someone